Stéphane Lardy, préfigurateur et futur directeur de France Compétences

25 Oct 2018 | L'actu en bref | 0 commentaires

Le ministère du Travail a annoncé le 17 octobre la nomination de Stéphane Lardy à la mission de préfiguration de France compétences. Ex directeur adjoint de cabinet de Muriel Pénicaud, Stéphane Lardy devrait par la suite prendre la direction de la nouvelle agence à partir du 1er janvier 2019, date de son entrée en service.

France Compétences, un rôle clé dans la loi Avenir professionnel

Créée dans le cadre de la loi Avenir professionnel, France Compétences est l’agence qui sera chargée de réguler la qualité et le coût des futures formations.

Pour mémoire, cette nouvelle institution gérée par l’État, les régions, le patronat et les syndicats) va fusionner trois instances actuelles : le Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation), le Cnefop (Conseil national de l’emploi, de la formation ou de l’orientation professionnelles) et le FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels).

Elle aura notamment pour tâche de gérer la répartition des cotisations de formations. Ces dernières, rappelons-le, seront désormais collectées par les Urssaf auprès des régions et des onze nouveaux opérateurs de compétences (ou OPCO) amenés à remplacer les OPCA. France Compétences assurera également la gestion du répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

10 semaines pour préparer la mise en service de France Compétences

Avec devant lui un peu plus de deux mois pour s‘acquitter de sa nouvelle mission, Stéphane Lardy aura fort à faire pour préparer l’installation de France Compétence, nouvelle institution publique dont il deviendra ensuite le directeur selon une dépêche de l’AFP du 17 octobre.

Ancien secrétaire national du syndicat FO, il avait depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron rejoint l’équipe de Muriel Pénicaud en tant que directeur adjoint de cabinet pour prendre en charge les questions d’apprentissage et de formation professionnelle. Sa réputation de fin négociateur lui sera certainement utile une fois aux manettes de France Compétences, dont le grand enjeu dès janvier 2019 sera de devenir le régulateur de la qualité et du coût de la formation professionnelle et de l’alternance en satisfaisant toutes les parties prenantes.

Stéphane Lardy sera remplacé au ministère par Alain Druelles. Ancien directeur éducation-formation au Medef, ce dernier était depuis 2017 en charge de l’apprentissage et de la formation professionnelle au sein de la DGEFP (Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle).

Besoin de simplifier la recherche de vos prestataires de formations ?