IA et adaptative learning, l’avenir de la formation professionnelle ?

24 Mai 2018 | Innovations pédagogiques | 0 commentaires

L’adaptative learning est-il l’avenir de l’e-learning, voire de la formation professionnelle toute entière ? Au carrefour de l’intelligence artificielle, de l’enseignement et de la psychologie, les systèmes pédagogiques adaptatifs entendent offrir à chaque apprenant un parcours pédagogique unique et adapté. Si l’objectif est ambitieux, les atouts de cette modalité pédagogique sont puissants et le principe séduit de plus en plus de pays.

L’aboutissement d’une décennie d’innovation

Comme vous pouvez l’observer si vous êtes lecteur régulier de ce blog, les solutions d’apprentissage à distance ne cessent d’évoluer depuis quelques années. Mais l’adaptative learning représente sans doute plus qu’une simple étape de l’histoire de l’e-learning : il est un peu l’aboutissement de l’avènement conjoint du numérique, du big data et du machine learning.

Venu des États-Unis, l’adaptative learning se distingue de toutes les autres modalités pédagogiques en utilisant la digitalisation pour analyser les comportements de l’apprenant, et lui apporter des réponses pratiques personnalisées.

Pratiquement, pour dispenser un même contenu à des personnes différentes, l’adaptive learning s’appuie sur les data pour organiser la structure même de chaque formation. Les algorithmes intégrés dans les programmes passent au crible et analysent les comportements du formé durant chaque séance : réponses transmises, temps passé sur chaque page, clics réalisés… En cas d’hésitation, par exemple, l’apprenant reçoit un indice, ou bénéficie d’un avatar pour le motiver. De la même façon, si son taux de clic baisse, le rythme du cours va automatiquement ralentir.

Chaque participant se voit ainsi délivrer un enseignement dont la forme est calibrée en fonction de plusieurs éléments : sa façon d’apprendre, la vitesse à laquelle il assimile les contenus et les difficultés qu’il peut rencontrer au cours de la formation.

Les atouts incontestables de l’adaptative learning

L’adaptative learning représente un vrai changement de paradigme dans les modalités pédagogiques de formation en ce qu’il permet :

  • de tirer le meilleur parti des données pour la formation

L’adaptive learning ne fait pas qu’analyser la performance tout au long de la formation, il utilise les données dont il dispose déjà grâce aux utilisations antérieures de la plateforme. Chaque fois que l’intelligence artificielle dispose d’une nouvelle donnée, elle procède à une nouvelle analyse de la situation pour proposer un parcours encore plus adapté. Les apprenants évitent ainsi de s’attarder sur une notion déjà maîtrisée, ou de passer à côté d’une autre qui ne serait pas encore acquise.

  • d’augmenter significativement la mémorisation des contenus

L’e-learning favorisait déjà, grâce à la variété et à l’attractivité des formats proposés, une meilleure mémorisation des contenus chez certains apprenants. En s’appuyant conjointement sur le traitement des data et les sciences cognitives, les algorithmes de l’adaptive learning facilitent l’apprentissage et la mémorisation chez l’ensemble des participants à la formation, les modalités étant personnalisées en fonction de chaque profil.

Les sciences cognitives ou neurosciences nous montrent en effet que tout le monde n’apprend pas de la même façon. Dans l’adaptative learning, les algorithmes permettent, par exemple, de déceler si un apprenant se montre plus efficace avec une vidéo qu’avec un PDF. Le cas échéant, la prédominance de la mémoire visuelle chez l’apprenant est prise en compte pour les cours suivants, afin que le contenu soit délivré selon la forme la plus efficace.

  • d’éviter le décrochage

Selon un rapport du cabinet Tyton partners sur l’adaptative learning dans l’enseignement supérieur, le décrochage à baissé de 47 % à l’Arizona State University pour les cours dans lesquels des solutions d’adaptative learning ont été mises en place.

Ces résultats impressionnants sont liés à la capacité des solutions d’adaptative learning à proposer les éléments de motivation les plus pertinents et les façons les plus appropriées de maintenir l’attention. Par ailleurs, les solutions d’adaptative learning comprennent un moteur d’alerte pour prévenir le formateur ou le responsable formation en cas d’échec des diverses stratégies tentées pour aider le salarié à passer à l’étape suivante. Une action humaine, en général celle du formateur, est alors aussitôt mise en place pour venir à bout du point bloquant, et éviter ainsi tout décrochage de l’apprenant.

L’essor de l’adaptive learning ne se heurte aujourd’hui qu’à une difficulté : son prix, lié à la somme de travail que représente le fait de prévoir, en fonction de chaque attitude de l’apprenant, la réaction appropriée. On peut néanmoins prédire pour les années à venir, au sein des dispositifs de blended learning qui constituent de plus en plus la norme dans la formation professionnelle, l’introduction progressive de modules en adaptive learning. Nous ne sommes qu’au commencement d’une innovation appelée à jouer un rôle décisif dans le développement des compétences et la dynamique de carrière des collaborateurs des entreprises.

 

 

 

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *