Comment les Français jugent la formation professionnelle en 2019 (1/2)

13 Juin 2019 | L'actu en bref | 0 commentaires

Publiée le 6 juin dernier, une étude conduite par Harris Interactive pour le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers) nous révèle le regard des Français sur les enjeux de la formation aujourd’hui. S’ils ont une image globalement positive de la formation professionnelle, ils restent réservés quant à son contenu. 

La formation professionnelle en entreprise d’abord

Premier enseignement de l’enquête, les Français associent spontanément le terme « formation » à la formation professionnelle en entreprise plutôt qu’à l’école ou aux diplômes. C’est le cas de 48% d’entre eux, et plus particulièrement des personnes de 35 à 64 ans, majoritairement salariées elles-mêmes et ayant déjà suivi une formation. Seule une petite minorité (moins de 10%) pense à d’autres modalités de formations comme les MOOCS ou les cours du soir.

Une image globalement positive

De manière générale, le jugement porté par nos compatriotes sur la formation professionnelle est favorable puisque :

  • 69% d’entre eux déclarent en avoir une bonne image (et 12% une « très bonne image ») ;
  • 84% jugent qu’elle est utile ;
  • 73% qu’elle est de qualité.

Ils estiment également que la formation professionnelle chez nous est plutôt efficace (65%), ouverte à tous les publics (64%) et valorisée à la fois par les entreprises (65%) et par la société dans son ensemble (62%). Les personnes les plus positives sont majoritairement issues des catégories les plus jeunes et/ou les plus populaires, et sont plus nombreuses que les autres à avoir déjà suivi une formation.

Les bénéfices de la formation professionnelle sont largement reconnus par les répondants. Ainsi, parmi eux :

  • 92% pensent qu’elle est un moyen efficace pour acquérir de nouvelles compétences ;
  • 89% qu’elle permet d’évoluer et progresser dans sa vie professionnelle ;
  • 88% que c’est un moyen de se reconvertir et de changer de métier.

Des chiffres que les DRH auraient intérêt à prendre en compte pour optimiser leurs politiques de marque employeur, que ce soit en externe à des fins de recrutement ou en interne à des fins de rétention des talents.

Une offre de formation perfectible et une accessibilité inégale

Tout n’est cependant pas uniformément rose dans la formation professionnelle hexagonale. Ainsi les Français se montrent-ils partagés sur la pertinence de l’offre de formation par rapport aux besoins actuels. Ils ne sont en effet que :

  • 56% à la trouver adaptée aux besoins du marché du travail
  • 58% à la juger suffisamment innovante
  • 58% à estimer qu’elle est accessible sur l’ensemble du territoire.

L’offre de formation resterait donc insuffisamment adaptée aux besoins réels des entreprises. Autre réalité remontée du terrain, cette offre est perçue comme largement inégalitaire sur le plan géographique, selon qu’on habite ou non en métropole.

L’étude Harris Interactive livre d’autres enseignements intéressants pour les DRH et Responsables du développement des compétences, qu’il s’agisse du niveau d’information des Français ou de leurs expériences personnelles vis-à-vis de la formation professionnelle. Nous y reviendrons dans un prochain article d’actualité.

Besoin de simplifier la recherche de vos prestataires de formations ?