Appli mobile CPF : à quoi va-t-elle ressembler ?

14 Fév 2019 | L'actu en bref | 0 commentaires

Promise pour l’automne 2019, une appli mobile CPF devrait, selon Muriel Pénicaud, « rendre la formation accessible à chaque salarié et à chaque demandeur d’emploi ». Que sait-on déjà et que peut-on attendre de ce nouvel outil destiné à simplifier l’utilisation du compte personnel de formation pour tous ses utilisateurs ?

Ce qu’on sait de l’appli mobile CPF

L’idée de créer une appli mobile CPF répond clairement à une volonté de l’exécutif d’offrir un outil pratique, performant et accessible à tous pour démocratiser l’utilisation du compte personnel de formation.

Gérée directement par la Caisse des Dépôts et consignations, l’appli CPF va permettre concrètement aux utilisateurs, qu’ils soient salariés ou chômeurs :

  • de consulter leurs droits à la formation à tout moment,
  • de trouver et de choisir leurs formations,
  • de découvrir les programmes situés dans leur région et les dates d’inscription,
  • de disposer d’indicateurs comme le taux d’insertion des personnes pour les diverses formations,
  • de lire des commentaires écrits par les personnes les ayant suivies, dans un esprit « Trip Advisor »,
  • de s’inscrire directement à une formation de leur choix et de la payer sans intermédiaire et sans validation administrative.

Bien que cela reste à confirmer, l’appli CPF prévoirait un accès par profil et un test de personnalité permettant à l’utilisateur d’évaluer ses préférences de formation par grands domaines.

Les conditions générales d’utilisation de la plateforme sont actuellement en cours d’élaboration pour réglementer les relations entre usagers du CPF et organismes de formation. Relevons que chacun bénéficiera ainsi du même contrat de formation et des mêmes garanties, quelles que soient la formation suivie et la région d’origine.

De nouvelles perspectives pour tout le secteur de la formation

L’appli mobile CPF, en permettant aux actifs de mobiliser leur compte personnel de formation sans intermédiaire, pourrait ouvrir le champ à certaines  innovations.

La plateforme pourrait apporter une sécurité aux organismes de formation, par exemple si un système d’indemnisation est instauré en cas de non-présentation d’un inscrit à une formation.

En ce qui concerne les abondements, leur prise en compte début 2020 ouvrira aux entreprises la possibilité d’abonder les comptes de leurs salariés : un élément intéressant à intégrer dans une stratégie de formation et de gestion des ressources humaines, les entreprises pouvant utiliser ce moyen pour attirer des candidats ou fidéliser leurs collaborateurs en poste.

Les DRH et responsables formation devront cependant attendre l’automne 2019, échéance à laquelle salariés et demandeurs d’emploi pourront installer l’appli CPF sur leur mobile.

 

Besoin de simplifier la recherche de vos prestataires de formations ?