3 conseils pour animer une communauté d’apprenants

5 Avr 2018 | Conseils Pratiques | 0 commentaires

La digitalisation ne doit pas être l’arbre cachant la forêt des multiples transformations de la formation professionnelle. Parmi ces dernières, les apprentissages informels et le collaboratif se développent parce qu’ils répondent à une attente réelle. Dans ce contexte, développer une communauté d’apprenants peut compléter efficacement tout dispositif de formation. Voici quelques conseils pour assurer le succès de cette démarche.

Créer une communauté d’apprenants, ou communauté d’apprentissage, représente un excellent moyen de mutualiser les efforts de personnes suivant une même formation à un moment donné.

Si la démarche vise avant tout à susciter une entraide entre les participants pour atteindre les objectifs de formation, elle peut aussi avoir de nombreux bénéfices collatéraux. L’un d’eux est de développer des habitudes de travail collaboratif, d’approche collective des problématiques, qui pousseront les apprenants à faire vivre la communauté au-delà de la formation pour laquelle elle a été créée. Mais avant de parvenir à ce résultat, il vous faudra assurer le succès de votre communauté d’apprentissage !

1) Cadrez sans contraindre

L’apprentissage collaboratif est une modalité plébiscitée par les apprenants, qui aiment retrouver un certain nombre d’usages et de fonctionnements qu’ils apprécient à travers les réseaux sociaux. Pour cette raison, l’idée de mettre en place une communauté d’apprentissage est généralement bien perçue par les collaborateurs. Encore faut-il, dans la mise en pratique, que la communauté leur apporte ce qui les séduit dans leurs usages privés : la convivialité, le partage d’idées et d’expériences, le droit de s’exprimer, de débattre, de se tromper…

Le dispositif technique et le scénario pédagogique sont deux éléments déterminants pour le succès d’une communauté d’apprentissage.

En ce qui concerne le premier, n’espérez pas de grands résultats par le simple fait d’inciter des apprenants à adhérer à un groupe Linkedin. Une plateforme LMS performante offre beaucoup plus d’options et de possibilités pour créer et développer une communauté d’apprenants pérenne.

Sur le plan pédagogique, des règles doivent être posées par l’équipe enseignante, mais elles doivent servir une démarche d’apprentissage dynamique et volontaire. Pousser les apprenants à s’entraider est un objectif majeur, aussi convient-il à travers les règles édictées d’encourager l’auto-organisation, et surtout des participations spontanées et non contraintes. Le rôle de l’enseignant est de planifier des tâches ou des exercices collaboratifs autour de la problématique du cours, pas de « forcer » les interventions. Les scénarii imposant, par exemple, à tous les participants de poser deux questions et de répondre à deux autres dans un laps de temps donné sont à proscrire.

2 ) Lâchez prise pour faire émerger d’autres apprentissages

Les apprentissages au sein d’une communauté sont largement informels, puisqu’ils se produisent au gré des échanges entre membres. Plus que les experts, ce sont les participants qui jouent un rôle déterminant dans les apprentissages au sein de la communauté, à travers leurs interactions, confrontations de points vue, collaborations, etc.

Voilà pourquoi les administrateurs doivent savoir « lâcher prise » lorsque la communauté commence à être active, et ne pas se focaliser uniquement sur les connaissances ou compétences identifiées au départ. En effet, une communauté d’apprentissage ne vise pas seulement à acquérir un savoir codifié, mais aussi à créer de nouveaux savoirs issus de la communauté elle-même. C’est le collaboratif qui permet d’accroître la diversité de ces nouveaux acquis. Les apprentissages peuvent ainsi se dérouler à plusieurs niveaux :

  • digital : maîtriser toutes les fonctionnalités de la plateforme d’échanges
  • social : respecter les règles de la discussion, argumenter, tenir compte des arguments des autres, développer un esprit critique…
  • méthodologique : apprendre (notamment à des collaborateurs issus de différents sites ou services) à fonctionner collectivement, à uniformiser les façons de travailler au sein d’un groupe (voir à ce sujet l’article les bénéfices collatéraux de la formation), voire à formaliser et mettre en place de nouveaux process.

Faire partie d’une communauté d’apprenants permet aussi d’apprendre ce qui ne peut s’apprendre formellement : acquérir un esprit d’équipe authentique, qui aille au-delà de l’accomplissement d’une tâche collective dans la cadre d’une formation !

3 ) Vitalisez votre communauté d’apprenants

La vitalité d’une communauté d’apprentissage dépend largement des activités à réaliser par les apprenants : produire ensemble des synthèses, s’entraider pour résoudre un problème donné lié à la thématique de formation… Si les activités ne sont pas attractives et renouvelées, la communauté s’endort et se délite.

Aussi est-il important d’enrichir régulièrement la communauté de nouveaux contenus, de lui apporter de nouvelles ressources (en vérifiant toujours en amont leur fiabilité). N’hésitez pas à varier les supports et à encourager la diversité des possibilités d’expression : vidéos, dessins, diaporamas…

C’est aux administrateurs qu’il revient d’impulser le partage de contenus innovants ou disruptifs, d’ouvrir de nouvelles discussions, de renouveler l’intérêt. C’est là leur rôle principal, même s’ils ne doivent pas délaisser celui de régulateurs bienveillants, de garants du respect des règles et de la qualité des informations fournies qui est aussi le leur.

Animée avec dynamisme et discernement, une communauté d’apprenants peut perdurer au-delà de l’accompagnement de formation à l’origine de sa mise en place. La communauté d’apprentissage devient alors une communauté de pratique, dont les membres pourront partager leurs expériences, échanger sur de nouveaux outils, poser des questions et apporter des réponses à la résolution de problèmes. Une valeur ajoutée indéniable pour l’entreprise en termes de performance des collaborateurs, mais aussi de team-building et de marque employeur.